Vos témoignages

Mis à jour le 02/05/2024

Interview

David CORNET
Dirigeant des Chantiers Navals Vandenbossche

Lire la retranscription du témoignage

« Je suis David Cornet, je suis l’actuel gérant des chantiers navals Vandenbossche, depuis septembre 2020. J’ai commencé ma carrière professionnelle en 2003 dans le chantier naval qui est juste derrière nous, donc notre concurrent direct. Je suis rentré en tant qu’apprenti dans un bureau d’études intégré en ingénierie navale et ensuite j‘ai progressé dans cette société, je suis devenu directeur technique. En 2015 cette société a été rachetée son propriétaire. Partant à la retraite, il a cédé sa société à des gens qui avaient une petite expérience dans le chantier naval. Je suis resté avec eux pendant environ 8 mois et je me suis rendu compte que l’on avait pas du tout la même façon de travailler, ni les mêmes perspectives, donc j’ai décidé de quitter cette entreprise pour me mettre à mon compte. Après les choses se sont faites très simplement avec Pierre Vandenbossche et Marylène puisque je suis venu les solliciter en leur disant que je cherchais du travail en tant qu’entreprise extérieure et ils m’ont proposé carrément une embauche en tant que directeur technique. Très rapidement ils m’ont fait part de leur souhait à court ou moyen terme de revendre le chantier et ils m’ont proposé de le racheter. Au bout de 5 ans on a concrétisé tout ça malgré les différents problèmes que l’on a rencontré, les crues successives et très récemment le Covid. Donc on a finalisé la vente il y a 1 mois.

Pourquoi avoir eu recours à une DAF externalisée ?

On est des PME, on est des petites sociétés donc quand on fait partie de l’équipe encadrante on a une vision large de tout ce qui intervient au niveau administratif, technique, social. Aujourd’hui une grosse partie de notre travail consiste à recevoir le client, à gérer nos équipes, à répondre aux appels d’offre, à répondre au téléphone, à gérer toute cette petite machine au quotidien. Toute la partie administrative ça reste assez lourd et on n’a pas forcément le temps de s’y consacrer quotidiennement. Et peut-être aussi que l’on n’a pas forcément toutes les connaissances ni les compétences pour le faire donc faut savoir se limiter à ce que l’on sait faire. Je pense que chez DP ils sont assez bons dans ce domaine-là, c’est vraiment un support pour nous qui est essentiel aujourd’hui; ils font énormément de travail que ce soit en juridique en social en administratif courant. C’est pour ça qu’on a décidé de rester avec eux. Et puis, c’est vrai que moi, je les ai côtoyés pendant 5 ans avant de racheter le chantier; c’est quelque chose qui fonctionnait déjà très bien avant. Donc quand une équipe fonctionne on essaie de la garder.

Expert-comptable ou DAF ?

Déjà moi l’expert-comptable, je n’ai pas de relations avec lui. Aujourd’hui c’est justement DP qui a cette relation avec l’expert-comptable. Nous, on a qu’une transmission des informations, après c’est géré directement par DP. Donc aujourd’hui la différence pour moi, très sincèrement, c’est masqué. Je ne sais pas quelle est réellement la part que réalise DP et que réalise l’expert-comptable. L’ensemble est noyé, c’est-à-dire que toute cette partie-là, on l’externalise, on la confie à DP et après ils s’en débrouillent.

Quelles missions ?

En dehors des missions quotidiennes, je les sollicite pour des projets d’investissement. En fait ils sont aussi force de conseil, c’est-à-dire qu’ils ont une veille qui est beaucoup plus prononcée que la nôtre sur tout ce qui se fait d’un point de vue législatif, crédit d’impôt, financement d’état. Par voie de conséquence ils sont force de proposition. Très récemment ils m’ont proposé de monter un dossier pour le financement de bateaux à énergies nouvelles. C’était un peu serré dans le timing, mais voilà c’est ce genre de projets sur lesquels on les sollicite. C’est-à-dire qu’ils nous créent le dossier, ils nous montent le dossier et après nous on a la partie technique évidemment, mais la partie administrative ils la gère directement. On les sollicite, mais ils sont aussi force de proposition.

Un partenaire dans le développement de l'entreprise

C’est un associé. Aucune décision que l’on prend ou que l’on prendra dans le futur ne se fera sans la consultation de DP. C’est obligatoire. Et leur avis pèsera autant que le nôtre, même s’il nous reste la décision finale. Leur avis pour moi aujourd’hui est très important, aussi important que celle de nos associés.

Quel regard portez-vous sur le coût d'une DAF externalisée ?
Est-ce que cela vous semble abordable pour toutes les PME ?

Ça coûte une somme qui est cohérente avec le travail qu’on leur confie et qu’ils réalisent. Pour moi ça reste convenable.

Je pense qu'il y a chez les chefs d'entreprise une méconnaissance de ce que peut apporter une DAF externalisée. Ça peut être un problème financier, ils peuvent se dire effectivement ça peut coûter cher, mais ils ne voient peut-être pas l’économie qu’ils vont faire derrière et la part de disponibilité qu’ils vont récupérer pour pouvoir gérer ou développer leur société. Il y a une crainte d’intrusion peut-être dans la société qui peut inquiéter. Après, je pense que c’est principalement de la méconnaissance sur la mission réelle, sur la discrétion qu’il y a derrière et l’intérêt que cela apporte pour le chef d’entreprise.

Je pense que les PME passent même à côté de certaines choses, dans le sens où comme je vous disais tout à l’heure, DP fait une veille qui est beaucoup plus prononcée que la nôtre, c’est-à-dire qu’ils sont au fait de choses que le chef d’entreprise ne connait pas forcément. On parlait par exemple tout à l’heure de crédits d’impôt; Directeur Particulier nous permet aussi la gestion des crédits d’impôt. En plus, nous on est dans l’artisanat, l'artisanat d’art; tout ce qui a été Covid, gestion du chômage partiel... ce sont des choses qui sont très pointues pour lesquels un chef d’entreprise n’a pas forcément les connaissances et les compétences. Parfois les chefs d’entreprises se renseignent sur internet mais ils y passent des heures et des heures... Directeur Particulier est compétent sur ces sujets et donc très rapidement ils peuvent solutionner des problématiques qu’un chef d’entreprise lambda n’aurait pas solutionné »