Vos témoignages

Interview

Marylène OUAZAN
Ancienne co-dirigeante des Chantiers Navals Vandenbosshe

Lire la retranscription du témoignage

« L’activité de l’entreprise Vandenbossche c’est la construction de bateaux (plaisance, restaurant ou logement) : la réparation, l’entretien, les transformations de tout ce qui est bateaux fluviaux en acier. Il y en a beaucoup en France. Il y a plusieurs chantiers, mais sur l’Ile De France on est peu, on est 3, 4 ,donc c’est assez limité. Mes parents voulaient rester dans le stade artisanat et nous on est allés plus loin. On est plus nombreux aujourd’hui, on a plus de personnel. C’est très à la mode les bateaux logement. On a eu beaucoup d’artistes qui habitaient sur un bateau : Pierre Richard, Gilbert Becaud, Jean Michel Folon, Isabelle Adjani... c’était une période artiste. Maintenant, un peu moins, quoi que. Mais là évidemment, on a plus de travail : on a développé l’activité donc plus de demandes plus de personnel, qu’on a beaucoup de mal à trouver d’ailleurs.

À quel moment de la vie de votre entreprise avez-vous décidé de faire appel à Directeur Particulier ?

On a commencé à solliciter DP en 2006 pour une mission de conseil financier, et puis on voulait de l’aide aussi. Parce que DP, c’était des méthodes plus novatrices que ce que l’on a connu; nous on continuait sur la lancée de nos parents et c’est pour ça que l’on a trouvé judicieux de se mettre au goût du jour à tous les niveaux (juridique, financier, etc.). Notamment, avec nos parents on avait l’habitude d’avoir une seule banque. DP nous a conseillé et nous a construit des outils très pratiques qui font le lien entre nous et le comptable. C’est une sécurité ! Les logiciels qu’ils nous ont créé sont parfaitement adaptés, simples. Il fallait aller en ce sens, il fallait que l’on se modernise. Pour nous ça a été un repos car ils pouvaient aussi nous alerter, même si on est assez attentifs, mais c’était une 2e garantie, une 2e barrière. Et puis ils ont plein de cordes à leur arc. Dès que l’on a besoin, on appelle. Même quand on a dû trouver quelqu’un pour me seconder c’est DP qui a fait les recherches : ils ont joué le rôle de chasseur de tête.

Directeur Particulier nous décharge de certains sujets qu’on ne maitrise pas aussi bien qu’eux. Cela nous permet de piloter notre entreprise et de nous libérer du temps pour nos clients qui nous sollicitent beaucoup. Ils aiment bien nous voir parce que pour eux les bateaux c’est leur maison. Ils nous confient leur maison quand ils viennent pour des travaux donc ils ont besoin qu’on leur parle et qu’on les rassure. Ils aiment bien venir parler, ou appeler, ici c’est très familial, on respecte beaucoup nos clients. Moi, j’aime le bateau pour ce qu’il est et je sais que 90% des clients adorent être en contact avec nous. Si on ne pouvait pas prendre ce temps avec eux, ce serait intense, s’il fallait faire tout l’administratif, la comptabilité, répondre au téléphone... ce n’est pas possible. Donc là c’est vrai qu’on se décharge et ça fait du bien, ça libère. Et il y a une grande confiance aussi; je sais que s’il y avait le moindre problème ils m’alerteraient, donc il y a plein de raisons pour lesquelles j’aime travailler avec DP.

Avec le recul, quel regard portez-vous sur le coût d'une DAF externalisée ?
Est-ce que cela vous semble abordable pour toutes les PME ?

On a regardé le coût de la prestation DP et ça nous a semblé tout à fait raisonnable. C’est un gros travail qui mérite d’être rémunéré à sa juste valeur. On ne pourrait pas financièrement intégrer quelqu’un qui ferait les missions actuelles de DP et on ne trouverait pas quelqu’un d’aussi polyvalent. Trouver une seule personne qui saurait faire tout ce qu’ils savent faire ce serait difficile, et en salaire ça serait beaucoup plus élevé. En plus, on n’a pas besoin d’une personne à temps complet ici.

Tous les jours je les sollicite, notamment par exemple, comme ils ont la main sur la trésorerie, je leur demande ce que l’on a reçu comme virements; je le sais à peu près, mais je leur demande si c’est arrivé. Donc tous les jours on est en contact sur Skype. Je dois dire que même à la limite je me décharge un peu trop, parce que parfois je n’ai pas envie de faire certaines démarches administratives et je leur demande. Mais bon, c’est fait avec plaisir, toujours. Je n’ai jamais eu de refus. Ils nous accompagnent, c’est une sécurité, c’est le repos du guerrier.

Beaucoup de TPE/PME confondent le travail réalisé par un DAF avec celui d'un expert-comptable.
Quelle est votre vision sur ce sujet ?

C'est complétement différent : l’expert-comptable récupère les fichiers que je remplis et que DP vérifie. Le cabinet comptable a de ce fait des honoraires très très modestes parce que le travail en amont est fait par DP. Donc ça fait une grosse économie, parce que je me souviens qu'avant DP, on avait un comptable. Il fallait lui donner tous les mois les relevés et ça ne se faisait pas sur ordinateur : ce n’était pas très pratique, et puis c’était des honoraires conséquents. Aujourd’hui l’expert-comptable se contente de faire les bilans et ils font les bulletins de paye, mais avec ce que je lui envoie qui a été vérifié par DP. L'expert-comptable a aujourd'hui un rôle réduit.

Directeur Particulier en 3 mots ?

Pour définir DP en 3 mots je dirais professionnalisme, sécurité et en même temps ils sont toujours à la pointe de ce qu’il arrive. Quand il y a des nouvelles lois, ils savent. Ils nous apportent leur expertise. »